Travaux de remplacement d’une conduite principale

Ville de Saint-Georges ira de l’avant pour le remplacement d’une partie des conduites principales d’eau potable dans le secteur de la rivière Famine ainsi que pour des travaux de construction d’une voie d’accès aux terrains synthétiques.

Ville de Saint-Georges ira de l’avant pour le remplacement d’une partie des conduites principales d’eau potable dans le secteur de la rivière Famine ainsi que pour des travaux de construction d’une voie d’accès aux terrains synthétiques.

Ville de Saint-Georges ira de l’avant pour le remplacement d’une partie des conduites principales d’eau potable dans le secteur de la rivière Famine. C’est l’entreprise Giroux et Lessard ltée qui réalisera les travaux au coût de 758 318 $. Dans le cadre de ce projet, Ville de Saint-Georges déposera une demande au Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées.

Par ailleurs, les élus ont donné leur approbation à des travaux de construction d’une voie d’accès aux terrains synthétiques. C’est également l’entreprise Giroux et Lessard ltée qui procédera aux travaux pour la somme de 153 046 $.

Le conseil a aussi entériné une résolution dans le but d’être prêt à déposer le projet de réfection du mur de soutènement au centre-ville dans le cadre du Fonds des petites collectivités annoncé le 7 juillet dernier et dont les formulaires seront disponibles incessamment.

Permis de construction

Le Service d’urbanisme a donné son approbation à 308 permis de construction et rénovation au cours du mois de juin pour une valeur de 6 623 250 $. Parmi les plus importants projets autorisés, l’entreprise Appalaches Performance procédera à la rénovation et à l’agrandissement d’un bâtiment au 18420, boulevard Lacroix. Les travaux, estimés à 280 000 $, permettront à l’entreprise d’exploiter un nouveau commerce de vente de VTT, de motos et de motoneiges. D’autre part, la Ferme Stéphane et Gérard Veilleux, situé au 4950, 127e Rue, investira 900 000 $ afin de construire un nouveau poulailler et démolir les deux existants.

Ainsi, après les six premiers mois de l’année 2016, le Service a donné son aval à 1 099 permis pour une valeur de 34,2 M$. Ces travaux permettront entre autres l’ajout de 75 unités de logement. À titre comparatif, 1 084 permis ont été autorisés au cours des six premiers mois de l’année 2015 pour une valeur de 43,9 M$. Ces travaux avaient permis l’addition de 124 unités de logement.

Publié dans Nouvelles
Bas de page