Inauguration du jardin communautaire

Ville de Saint-Georges et l’organisme Les Jardins communautaires de Saint-Georges ont procédé à l’inauguration du jardin communautaire
dans le parc des Coteaux sur la 2e Avenue.

Ville de Saint-Georges et l’organisme Les Jardins communautaires de Saint-Georges ont procédé, jeudi, à l’inauguration du jardin communautaire dans le parc des Coteaux sur la 2e Avenue.

Au total, 30 jardinets au sol ainsi que 3 jardinets surélevés pour les personnes à mobilité réduite ont été aménagés. De plus, on y retrouve un cabanon de trois mètres sur trois mètres construit par des élèves en charpenterie-menuiserie du Centre de formation professionnelle Pozer. Ce cabanon permet de regrouper les outils utiles pour le jardinage. De plus, le toit du cabanon a été prolongé afin de recouvrir un évier et un comptoir de travail extérieur aménagés en bordure du bâtiment.

« La réalisation d’un jardin communautaire répond à un besoin exprimé par la population. Nous sommes conscients que ce ne sont pas tous les citoyens qui ont l’espace nécessaire pour aménager un jardin et nous sommes heureux de pouvoir remédier à cette situation. Nous avons confiance que cette installation permettra d’améliorer la qualité de vie de familles de notre ville. Il appartient maintenant à l’organisme responsable et aux utilisateurs d’en faire une bonne gestion », de souligner le maire de Ville de Saint-Georges, Claude Morin.

Les Jardins communautaires de Saint-Georges

« La mission de l’organisme Les Jardins communautaires de Saint-Georges est de rendre accessible le jardinage aux citoyens de la ville dans un espace où tout un chacun pourra apprendre et faire du jardinage, et ce dans un esprit d’entraide et de solidarité », de souligner le porte-parole de l’organisme Les Jardins communautaires de Saint-Georges, M. Michel Baillargeon.

Par ailleurs, deux des jardinets qui longent la 2e Avenue seront mis à la disposition de la population. Ainsi, les personnes qui ne pourront résister à la tentation de piger dans le jardin seront invitées à le faire dans ceux qui longent la 2e Avenue. L’objectif est de permettre aux personnes, qui auraient une faim soudaine et incontrôlable, de se rassasier. Toutefois, la population est invitée à respecter les autres jardinets », de préciser M. Baillargeon.

Précisons que ce projet, qui a nécessité un investissement de 50 000 $ de la Ville, permettra à de nombreuses personnes de mieux se nourrir, mais aussi d’apprendre à faire fructifier cette terre qui nous est prêtée.

Publié dans Nouvelles
Bas de page