Ville de Saint-Georges réaménagera le secteur de place de l’Église

Le conseil de Ville de Saint-Georges a autorisé, lundi, les travaux de réaménagement de place de l’Église. De plus, les élus ont également accepté deux autres projets dont l’éclairage du deuxième terrain de soccer synthétique ainsi que l’enrochement des berges sur la rive est de la rivière Chaudière.

Ville de Saint-Georges procédera au réaménagement du secteur de place de l’Église. Les élus ont donné leur approbation à une résolution acceptant la plus basse soumission conforme pour ces travaux. Ceux-ci s’amorceront au cours des prochaines semaines et seront réalisés par l’entreprise Giroux & Lessard ltée au coût de 1 252 101 $. Ce projet permettra notamment le réaménagement de la 18e Rue, de l’intersection de la 1re Avenue et de la 18e Rue à la hauteur de la pharmacie, l’ajout d’espaces verts et d’arbres, la mise en place de nouveaux lampadaires ainsi que la réfection d’un stationnement à l’arrière du centre culturel Marie-Fitzbach.

Éclairage du deuxième terrain synthétique

La Ville ira de l’avant avec l’éclairage du deuxième terrain de soccer synthétique. La résolution, entérinée par les membres du conseil lundi, prévoit que les travaux d’aménagement nécessiteront un investissement de 622 477 $. De cette somme, 601 790 $ seront assumés par la Ville et 20 687 $ par l’Association du soccer mineur de Saint-Georges. En raison des délais de livraison du matériel électrique qui peuvent s’échelonner sur une période de 6 à 8 semaines, l’aménagement du système d’éclairage devrait s’amorcer au cours du mois de septembre.

Stabilisation des berges

Le conseil a également donné son approbation à une résolution pour la stabilisation des berges de la rivière Chaudière dans le secteur est. Le chantier longera la berge sur une distance de 210 mètres soit du secteur de la 107e Rue jusqu’à la hauteur du concessionnaire Ford. Les travaux pourront débuter dès que la Ville aura obtenu un certificat d’autorisation du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. C’est l’entreprise Giroux & Lessard ltée qui a déposé la plus basse soumission conforme pour la somme de 207 860 $. Ces travaux sont nécessaires en raison de l’érosion des berges survenue lors des inondations le printemps dernier.
Ville de Saint-Georges a accepté de signer une entente avec l’organisme Beauce Art, L’International de la sculpture. Celle-ci prévoit que Beauce Art cède à la Ville les 11 sculptures réalisées dans le cadre de l’édition 2018. Ville de Saint-Georges s’engage en contrepartie à faire l’entretien de ces œuvres.

Publié dans Nouvelles
Bas de page