Saint-Georges soulignera modestement le jour du Souvenir

Le 11 novembre prochain, Ville de Saint-Georges soulignera modestement et dans les règles de la Santé publique le Jour du souvenir.
Crédit photo : M. Yvon Thibodeau

Pandémie oblige, Ville de Saint-Georges soulignera modestement et dans les règles de la Santé publique le jour du Souvenir le mercredi 11 novembre prochain les 75 ans de la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

Le 11 novembre à 11 h, et ce à tour de rôle, en respectant la distanciation, le député fédéral de Beauce Richard Lehoux, le maire de Ville de Saint-Georges Claude Morin, ainsi que le président de la Légion royale canadienne filiale 249 Alain Maheux viendront déposer des couronnes de fleurs au cénotaphe de la Ville. Pour leur part, les députés provinciaux de Beauce-Sud Samuel Poulin, et de Beauce-Nord Luc Provençal, le feront le dimanche 8 novembre puisqu’ils seront en commission parlementaire le 11 novembre. Dans les circonstances, il n’y aura aucun rassemblement ni discours.

En marge de la commémoration, la Légion royale canadienne filiale 249 en collaboration avec Ville de Saint-Georges procède à l’installation d’oriflammes sur les lampadaires de la Ville. En 2020, 29 oriflammes soulignent l’apport de Beaucerons qui ont contribué à la défense du Canada. Celles-ci sont installées à la mi-octobre avant d’être retirées à la mi-novembre.

Pour leur part, les enseignants Christian et Jean-Pierre Lagueux du Centre de services scolaire de la Beauce-Etchemin ont orchestré une activité pédagogique où ils ont demandé à 900 élèves de Saint-Georges, Saint-Martin, La Guadeloupe et Sainte-Marie de concevoir des coquelicots en carton. Les deux enseignants, qui personnifieront des soldats du Régiment de la Chaudière lors de la Deuxième Guerre mondiale, déposeront, au nom des élèves, les coquelicots au pied du cénotaphe de Saint-Georges le 11 novembre au matin.

Malgré les circonstances, il importe de souligner l’apport de toutes les personnes qui ont contribué et qui se sont sacrifiées pour le respect de nos droits et libertés, de dire le président de la Légion Alain Maheux.

Vol en formation

Le 11 novembre, sur le coup des 11 h, un groupe d’avions survolera Saint-Georges pour faire la «Formation du disparu» (Missing Man). Ce salut aérien sera exécuté par 7 pilotes du CAB Boys en mémoire de soldats morts au combat. Notez que ce vol symbolique est conditionnel à une météo favorable (plafond haut et bonne visibilité).

Publié dans Nouvelles
Bas de page