Financement du complexe multisport : Ville de Saint-Georges présente des solutions à la ministre

Dans une lettre acheminée à la ministre déléguée à l’Éducation Isabelle Charest, le maire Claude Morin demande au gouvernement du Québec d’étudier attentivement trois alternatives de financement qui permettraient de concrétiser ce projet si important pour le développement de nos jeunes et le maintien et l’amélioration de la santé physique des adultes.

Ville de Saint-Georges invite la ministre déléguée à l’Éducation Isabelle Charest à étudier trois pistes de solution afin de doter la Ville et la région d’un complexe multisport.

Dans une lettre acheminée à la ministre, le maire Claude Morin, au nom des membres de son conseil, demande à son gouvernement d’étudier attentivement trois alternatives de financement qui permettraient de concrétiser ce projet si important pour le développement de nos jeunes et le maintien et l’amélioration de la santé physique des adultes.

Des trois pistes de solution, la première est de lancer la phase II du programme PAFIRS. Toutefois, les élus sont bien conscients que, compte tenu de la situation financière actuelle du gouvernement, dans le contexte de la pandémie, cette alternative est fort probablement difficilement imaginable.

La seconde suggestion est d’inviter le gouvernement à supporter financièrement un projet en fonction de ses impacts sur une plus grande clientèle ou sur un plus grand territoire. Ainsi, Ville de Saint-Georges pourrait s’engager à réserver 20 % du temps d’utilisation de l’infrastructure pour les équipes et les athlètes de la région et 20 % pour les besoins des institutions scolaires. Ce genre de programme aurait l’avantage d’éviter des dédoublements d’infrastructures en région et limiterait les demandes et par le fait même les crédits budgétaires requis.

La troisième proposition invite le gouvernement à modifier la réglementation afin de permettre aux municipalités de s’entendre de gré à gré avec un promoteur qui serait intéressé à construire l’infrastructure sportive en fonction des besoins de la municipalité. Dans le cadre d’un plan fonctionnel et technique, le promoteur soumettrait un projet détaillé avec une estimation des coûts et un projet de bail de location à long terme. Comme il s’agirait d’un engagement de crédit, l’approbation des personnes habiles à voter serait requise. Les coûts de location pour la municipalité pourraient être amoindris si le promoteur désire apposer le nom de son entreprise sur le bâtiment.

Des appuis importants

Ville de Saint-Georges compte sur des appuis importants de nombreuses entreprises et organismes de son territoire. Avec la Ville, ces partenaires sont prêts à faire tous les efforts nécessaires afin que ce projet se concrétise.

Dans cette lettre, le maire de Ville de Saint-Georges Claude Morin en a profité pour remercier sincèrement le chef de cabinet de la ministre Alexandre Poulin et le député de Beauce-Sud Samuel Poulin pour la tenue d’une rencontre virtuelle sur le projet le 20 janvier dernier.

« Ville de Saint-Georges souhaite que ces suggestions permettent de mener à une solution pour le mieux-être de nos concitoyens. Le conseil, les organismes et les entreprises de notre milieu comptent sur le support de la ministre déléguée à l’Éducation et en celui du gouvernement afin de permettre la concrétisation de notre complexe multisport, car où qu’ils soient, les jeunes doivent pouvoir compter sur des infrastructures de qualité afin de leur permettre de se développer au même titre que ceux demeurant dans les grands centres », de souligner le maire de Ville de Saint-Georges Claude Morin.

Publié dans Nouvelles
Bas de page