Le gouvernement du Québec verse 1M$ à la MRC Beauce-Sartigan pour une piste cyclable urbaine à Saint-Georges.

Le député de Beauce-Sud et adjoint parlementaire au premier ministre, volet jeunesse, M. Samuel Poulin, a annoncé une aide financière de 1 M$ à la MRC de Beauce-Sartigan afin de développer une piste cyclable urbaine sur le territoire de la ville de Saint-Georges.

Le député de Beauce-Sud et adjoint parlementaire au premier ministre, volet jeunesse, M. Samuel Poulin, est heureux d’annoncer une aide financière de 1 000 000 $ à la MRC de Beauce-Sartigan afin de développer une piste cyclable urbaine sur le territoire de la ville de Saint-Georges. Cet appui permettra la mise en place de cette infrastructure à la fois pour le transport actif de la population locale et des citoyens de passage dans la Beauce.

Cette importante aide financière représente la mise en place d’une piste cyclable entre la 74e et la 90e rue pour une distance de 5.4KM sur l’ancienne voie ferrée située dans le périmètre urbain de la ville de Saint-Georges. Ceci facilitera également l’accès au Manoir du Quartier, aux nombreux commerces du boulevard Lacroix, de la 90e rue ainsi que les industries situées dans le parc industriel du secteur.

Ce soutien est accordé dans le cadre du Programme d’aide financière au développement des transports actifs dans les périmètres urbains (TAPU). Le ministère des Transports investit 1 000 000$ alors que 450 000$ provient du Fonds d’appui au rayonnement des régions du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, 390 000$ de la MRC Beauce-Sartigan et 390 000$ de la ville de Saint-Georges. Le projet représente un investissement total de 2 230 000$.

Citations

« Le développement des différents modes de transport actif et l’accessibilité à ceux-ci sont importants pour notre gouvernement. L’annonce d’aujourd’hui en est un bel exemple. Nous sommes fiers d’accompagner les municipalités dans leurs projets de nouvelles infrastructures et ainsi encourager la population à amorcer un virage vers la mobilité durable. »

François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie

« Cette nouvelle aide financière de notre gouvernement va permettre de bonifier la qualité de vie des citoyens de Saint-Georges tout en offrant toujours plus pour nos visiteurs. Cette nouvelle piste cyclable rehaussera non seulement le quartier et la ville, mais également notre région. Lors de sa première présentation par la MRC, j’ai immédiatement supporté le projet qui est à la fois intergénérationnel et encourage notre population à toujours bouger davantage. Nous ne ménageons aucun effort pour investir massivement dans le développement de notre région. »

Samuel Poulin, député de Beauce-Sud et adjoint parlementaire au premier ministre, volet jeunesse.

« L’appui du gouvernement permet de donner une toute nouvelle vocation à l’emprise ferroviaire tout en encourageant de meilleurs déplacements dans le secteur urbain de Saint-Georges. La réalisation de cette portion de piste est névralgique puisqu’elle s’inscrit dans la volonté des élus de la région de développer le réseau cycliste régional, premier pas vers un lien qui unira la Route Verte, située à Notre-Dame-des-Pins, et le secteur Cumberland vers la MRC des Etchemins. »

Normand Roy, préfet de la MRC Beauce-Sartigan et maire de Saint-Éphrem.

« L’ajout de ce tronçon permettra à un plus grand nombre de personnes d’accéder à la piste cyclable, et ce à proximité de leur résidence. Cette piste accentuera le niveau de sécurité des amateurs de vélo tout en leur permettant de se déplacer à l’intérieur de la ville que ce soit pour accéder à des commerces, pour se déplacer ou simplement pour le plaisir de pédaler. C’est sans compter l’objectif de créer éventuellement une boucle qui permettra, avec les tronçons existants, d’offrir un univers de découvertes aux cyclistes qui viendront visiter notre magnifique région. »

Claude Morin, maire de Saint-Georges.

Faits saillants

  • Le TAPU vise à accroître la part modale des déplacements actifs en milieu urbain et à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) associées aux déplacements des personnes.
  • Les objectifs du programme sont :
    • De développer et d’améliorer des réseaux piétonniers et cyclables efficaces, sécuritaires, concurrentiels et complémentaires par rapport aux autres modes de transport en milieu urbain;
    • D’améliorer la sécurité et la quiétude des piétons et des cyclistes afin de favoriser la marche et le vélo.
  • Il s’inscrit dans la mise en œuvre de la Politique de mobilité durable – 2030, notamment de la mesure visant le soutien des municipalités dans l’adaptation des infrastructures de transport en milieu urbanisé au profit des transports actifs.
Publié dans Nouvelles
Bas de page