Ville de Saint-Georges reporte sa candidature pour les Jeux du Québec de 2025

« Ville de Saint-Georges reporte l’idée de poser sa candidature pour les Jeux du Québec lors d’éditions subséquentes, le temps de voir si le gouvernement du Québec va écouter le monde des régions et revoir sa stratégie », de préciser le maire Claude Morin.

Suite à l’annonce de la mise en candidature de la Ville le 9 septembre dernier et tenant compte de l’explosion des coûts, le conseil de Ville de Saint-Georges a décidé de reporter sa demande de présentation des Jeux du Québec sur son territoire en 2025 en raison de l’incertitude concernant l’aménagement de la nouvelle piste d’athlétisme et pour des raisons économiques.

Rappelons qu’une ville qui reçoit les Jeux du Québec obtient deux aides du gouvernement du Québec. La première, de l’ordre de 5 M$, a pour but d’aider la ville hôte à procéder à la mise à jour de ses infrastructures sportives. La seconde, de 1,4 M$, permet de financer les opérations pour la tenue des Jeux. À ce montant, s’ajoutent des sommes prévues dans différents programmes gouvernementaux tant provincial que fédéral.

Malgré ces aides, Ville de Saint-Georges estime qu’elle devrait investir une somme supplémentaire de 7,5 M$ en argent, biens et services pour recevoir cet événement. Cette somme ne tient pas compte de la fluctuation des coûts qui pourrait survenir d’ici la tenue de l’événement.

« Bien que nous sommes convaincus que nous avions un excellent cahier de candidature pour les Jeux du Québec d’été de 2025, il s’agit d’une somme beaucoup trop considérable aux yeux du conseil, » de préciser le maire de Ville de Saint-Georges Claude Morin.

Suggestions et aides gouvernementales

Pour M. Morin, « la méthode pour financer les villes hôtes doit être repensée. Même comme cité régionale, pour une ville de 33 500 habitants, il est très difficile de compétitionner avec les grandes villes de plus de 100 000 habitants qui possèdent déjà les infrastructures requises et les ressources financières et humaines qui vont de pair. Le gouvernement devrait tenir compte de la capacité de payer du milieu hôte pour ajuster les subventions en conséquence.

Le comité de mise en candidature de la Ville a déjà sensibilisé Sports Québec à cet effet lors de sa dernière rencontre. Nous comptons sur leur expertise pour convaincre le gouvernement de bonifier l’aide financière pour la tenue de la finale provinciale.

« J’avoue que je suis déçu, mais à la fois serein puisque cette décision du conseil a été prise dans l’intérêt des contribuables, déjà durement éprouvés par la situation économique inflationniste actuelle », d’ajouter Claude Morin.

Incertitude

Parmi les infrastructures qui soulevaient des incertitudes au niveau financier, mentionnons notamment l’aménagement de la nouvelle piste d’athlétisme, essentielle pour la tenue des Jeux. Le CSSBE a déposé une demande d’aide financière au gouvernement du Québec afin d’obtenir une aide financière. Toutefois, le gouvernement ne s’est toujours pas prononcé à ce sujet.

Demandes

« Je demande donc au gouvernement du Québec de revoir sa façon de financer les villes pour l’obtention des Jeux du Québec et de bonifier son aide financière en fonction de la taille des municipalités. Sinon, il sera de plus en plus difficile pour les régions de soumettre une candidature dans le futur », d’ajouter le maire.

« Ville de Saint-Georges n’abandonne pas. Elle reporte l’idée de poser de nouveau sa candidature pour les Jeux du Québec lors d’éditions subséquentes, le temps de voir si le gouvernement du Québec va écouter le monde des régions et revoir sa stratégie », de préciser le maire de Ville de Saint-Georges Claude Morin. Ce dernier a tenu à souhaiter le plus grand des succès à la Ville de Trois-Rivières.

Publié dans Nouvelles
Bas de page